Les Accrochages
Les autres accrochages

15 SEPTEMBRE - 17 DÉCEMBRE

Associer la bipolarité  de l’homme et de la femme, du zéro et du un, c’est réunir des éléments, non pas contradictoires, mais indissociables dans leur combinaison.

Cette bipolarité est tout à la fois le symbole et la singularité de notre société actuelle tout en étant la base fondamentale de notre système informatique.

Feminite_1_siteFeminite_2_siteFeminite_3_site

Feminite_4_siteFeminite_5_siteFeminite_6_site

Maison_Particulire_Feminite_0.1_-_7Feminite_8_siteFeminite_9_site

L’évolution de la notion de féminité est intiment liée à la mutation de notre système de communication, d’information et de diffusion des images de la féminité.
Assimiler la notion de féminité au zéro et au un, c’est être au cœur, à la fois du système d’information le plus important du XXIème siècle en jeu dans les sciences et les technologies, et à l’une des  préoccupations fondamentale de notre époque: féminité entre nature et culture, entre femme objet et femme combattante, entre confusion des genres et féminité assumée, par les hommes aussi bien que par les femmes.
Féminité 0.1 est une tentative d’aborder les contradictions et les correspondances de notre époque qui engendrent une série de questionnements fondamentaux sur l’identité.

Féminité ne peut être résumé en un seul accrochage et à quelques visions, si riche soient elles déjà. 
0.1 est la promesse et le premier volet d’une série d’explorations que Maison Particulière se propose de parcourir au fur et à mesure des années.

Invité à examiner ce fil conducteur, Maison Particulière a convié pour son deuxième accrochage Renaud Bergonzo, Joaquin Pecci, Alain Servais, ainsi qu’Oda Jaune, jeune femme artiste dont l’univers nous passionne. Mais aussi, Victor Ginsburgh qui pour la deuxième fois s’est prêté au jeu du miroir littéraire face aux œuvres d’art.
Des collectionneurs, une artiste et un professeur émérite se sont réunis avec nous autour de ce sujet riche et fort pour nous présenter leurs visions personnelles.

Renaud Bergonzo, collectionneur français et associé de la galerie parisienne Acte2, a désiré aborder sa démarche par la vision originelle de la féminité pour ensuite la confronter à notre monde «qui se féminise?»: «La vision de la  féminité  évoluant à travers le temps et le regard filtrant des artistes, revêt les formes les plus diverses: de la représentation de la «Mère» nourricière aux formes rassurantes et généreuses, en passant par ces femmes fantasmées où la réalité perd ses droits à grand renfort de Photoshop©, quand ce n’est pas à coups de scalpels...»

Oda Jaune, jeune femme artiste, nous fait pénétrer dans son monde intérieur, celui de son travail pictural, où «le principe de la féminité est évoqué par la transformation des formes l'une dans l'autre. Ce principe se trouvant profondément dans le processus de création; il est relié à la douleur, l'ouverture vers l'inconscient... en tout cas à l'insaisissable!»

Joaquin Pecci, quant à lui, dans sa position de marchand spécialisé dans les arts premiers, nous permet d’aborder la vision éternelle de l’image idéalisée des caractères féminins à travers une série exceptionnelle de statuaires africaines: «Cet hommage ici rendu à la femme, primordiale et matricielle, nous rappelle son rôle prépondérant au cœur des sociétés d’hier comme d’aujourd’hui, éternel objet de désir ou de fantasme, elle illustre le mystère de la vie, à la fois magique et  fascinant».

Alain Servais, collectionneur Belge, fidèle au fil conducteur de sa collection fortement engagée dans les problématiques actuelles, à mis en perspective le terme de féminité
avec la notion fondamentale de la place de l’Homme dans l’Évolution depuis l’aube des temps, posant ainsi la problématique de la Nature et de la Culture. Ensuite arrive le sujet qui l’interpelle, la «perversion» de la Féminité dans les œuvres d’art, le plus souvent réalisées par des femmes, au travers d’images fortes, souvent déviantes, qui nous permettent de nous interroger sur qui nous sommes «RÉEL-lement».

Enfin, Victor Ginsburgh, à nouveau, nous accompagne. Son regard curieux et érudit nous permet de voir autrement, de nous interroger et de rêver à travers un choix de textes, poétiques et philosophiques, sensuels et provocants, accompagnant les œuvres de cet accrochage. Son voyage littéraire nous mène d’Apollinaire à  Emily Brontë, de Paul Éluard à Vladimir Nabokov.

Nous avons, pour notre part, souhaité montrer une suite d’œuvres qui illustrent des émotions et sensations qui nous touchent, nous troublent, nous interpellent particulièrement: sensualité et beauté, mystère et provocation, humour et dérision, violence et intelligence. Mais c’est également l’occasion d’aller au-delà, d’incorporer une vision politique à une vision artistique autour de la notion contemporaine de la Féminité dans laquelle, encore parfois, la violence, esthétique et psychologique, joue un rôle majeur.

Myriam et Amaury de Solages
Les invités

Les collectionneurs

  • Renaud Bergonzo
  • Joaquin Pecci
  • Alain Servais
  • Amaury et Myriam de Solages

L'artiste

  • Oda Jaune

Le point de vue littéraire

  • Victor Ginsburgh