Les Accrochages
Les autres accrochages

4 - 21 SEPTEMBRE
Jeunesse, combat, liberté, que reste-t-il de ces mots au XXIème siècle ? Que signifient-ils pour des artistes en puissance, à peine sortis de l’école, pas encore dans le marché de l’art mais déjà dans le monde de l’art, parce qu’extrêmement actifs dans leurs pratiques, qu’elles soient individuelles ou collectives ?
Youth_1   Youth_2   Youth_3

Youth_4  Youth_5  Youth_6

Pour nous aider à répondre à cette question, des professeurs d’art, toutes disciplines confondues, et enseignant en Belgique, ont choisi chacun deux artistes. Ils expliquent ce choix dans une interview à laquelle ils ont répondu pour nous.

En ce qui nous concerne, pourquoi, à Maison Particulière, avons-nous souhaité pour la première fois, alors que nous nous concentrons depuis trois ans sur les collectionneurs et leurs collections, nous intéresser cette fois exclusivement à de « jeunes » artistes ?
Parce que tout simplement, notre devoir est de donner « à voir » avec le plus de liberté possible.
Parce que justement, collectionner, c’est tenter de comprendre son époque à travers sa production artistique, bien que cette tâche s’avère très délicate. En effet, comment comprendre « ce qui semble aller de soi dans la mesure où la révolution symbolique produit les structures à travers lesquelles nous la percevons »* ?
Parce que, enfin, et évidemment, cela nous procure une grande joie.

Au-delà de ces premières explications, et sans vouloir trop s’appesantir, voici les autres motivations qui sont à l’origine de cet accrochage :
En premier lieu, la curiosité. C’est un moteur essentiel sans lequel découverte, essai de préhension et de compréhension, de recherche et d’exploration ne seraient possibles.
Ainsi donner à découvrir, dévoiler et plus encore faire remarquer au public cet art « en train d’éclore » est une chance à saisir avant qu’il ne soit «  contaminé » par les avis, les opinions, les critiques qui sont habituellement émis vis-à-vis d’artistes plus « établis ». C’est une occasion de regarder en toute liberté.

Et puis, lorsque nous sommes arrivés à déterminer ce thème de la «  Jeunesse : entre liberté et combat » une interrogation a surgi, qui sous-tend à la fois le terme de jeunesse mais aussi de la liberté et du combat : que signifie la rupture, autrement dit la cassure, la dissidence, la fracture, en art contemporain ? Quelle révolution est-elle en train de s’opérer ou non ? Une simple exposition présentant quarante artistes au travers de quatre-vingt de leurs œuvres ne peut bien entendu répondre à ces interrogations, elle peut humblement tenter de donner quelques clefs, apporter une pierre à l’édifice.
C’est une façon d’être témoin de cet art « en train de se faire ».

Enfin, une confidence. Avant même d’ouvrir Maison Particulière, l’un de nos tout premiers souhaits fut de pouvoir montrer des œuvres de jeunes artistes. Cet accrochage, en quelque sorte, y répond: différemment et plus spécifiquement. Nous nous sommes aperçu qu’il était très difficile de voir, en-dehors des galeries, les travaux d’artistes qui aujourd’hui produisent. Et, ce qui nous a paru passionnant, c’est ce moment si particulier, celui où, à peine sorti de son cocon protecteur - l’école - un artiste, finalement libre, doit se battre à la fois pour produire, montrer et (s’)exposer. C’est ce moment charnière, ce moment où les «  coups de pouce » sont si essentiels qui est le sujet de cet accrochage. Et, demander à des professeurs, eux-mêmes artistes,  qui ont été dans la même situation quelques années auparavant, de donner ce coup de pouce, c’est un bel exemple d’amitié, de solidarité et de générosité, de rencontre et d’ouverture. Finalement, la vocation de Maison Particulière.

Un projet, une idée est le produit souvent, en ce qui nous concerne, justement, d’échanges et de rencontres. Nous tenons ainsi à remercier le dynamisme de notre équipe ; ses suggestions et son implication. Cet accrochage est né de nos discussions tous ensemble et surtout de notre régisseur Maxim Frank, qui lui-même y participe. Il était naturel que nous le choisissions en tant qu’artiste, et pas seulement parce qu’il fait partie de Maison Particulière depuis le tout premier jour, mais aussi parce que nous apprécions son travail et vivons avec ses œuvres chez nous.
Merci donc a lui, d’avoir contacté tous les professeurs, et de nous avoir activement aidés à monter cet accrochage de A à Z.

Myriam et Amaury de Solages



Téléchargez ici toutes les informations sur les artistes et oeuvres

- Rez-de-chaussée
- 1° étage
- 2° étage


* in Pierre Bourdieu, Manet, une révolution symbolique, Éditions Raisons d’agir/Éditions du Seuil,  novembre 2013.

Téléchargements pour la presse