Les Accrochages
Les autres accrochages

16 JANVIER - 30 MARS
Fusions du corps et de l’esprit, de pensées et d’émotions, nos états d’âmes sont au cœur de notre lien au monde, ils accompagnent chaque moment de notre vie.


Etats_dames_1 Etats_dames_2  Etats_dames_3Etats_dames_4 Etats_dames_5  Etats_dames_6Etats_dames_7  Etats_dames_8  Etats_dames_9

Souvenirs, oublis, sensations, pensées avouées ou tues, États d’âmes propose une promenade dans une Maison, métaphore de notre inconscient, dans laquelle les pièces, salons, ou chambres, comme une partie de notre cerveaux, seraient à  l’image de notre âme.

La Maison comme allégorie, car « si l’on nous demandait le bienfait le plus précieux de la maison, nous dirions : la maison abrite la rêverie, la maison protège le rêveur, la maison nous permet de rêver en paix » (Gaston Bachelard, La poétique de l’espace, 1957). Rêve, Émotion, Âme enfin, le tout abrité à l’intérieur de « notre » maison, propice au repli sur soi et à la réflexion.

Ces états de l’âme sont illustrés par les propositions de 4 couples de collectionneurs invités et d’un artiste, Thomas Lerooy. Sombre et romantique, à l’image de son œuvre, il nous ouvre le chemin de cet accrochage : passions humaines, lyrisme, souffrances, souvenirs. Ses dessins et sculptures rythment les pièces de la Maison et les œuvres présentées par les collectionneurs. Son travail indéniablement « contemporain » et essentiellement « intemporel » tisse un lien subtil dans le mouvement incessant qu’est le temps : entre passé, présent fugace et futur qui n’existe encore que dans nos chimères. 

Tous uniques dans nos émotions et dans ce qu’elles provoquent, nous nous rejoignons néanmoins dans cet accrochage pour exprimer « la condition humaine », comme l’évoque précisément l’un des couples de collectionneurs invités, Chris et Lieven Declerck.

Faire dialoguer nos états d’âmes, si privés et subjectifs, est un défi stimulant. Car les œuvres présentées dans cet accrochage parlent « d’émotions et d’affection », à l’image de ce que nous écrivent Yannicke et Wilfried Cooreman, également collectionneurs invités pour cet opus du mois de janvier.

Enfin, Colette et Jean-Pierre Ghysels nous donnent une merveilleuse définition de l’art dans sa dimension intemporelle : « l’art, sous toutes ses formes, réussit le miracle de transformer tous ces sentiments en une énergie positive, stimulante, enrichissante et pérenne pour l’âme ».

Choisie par Victor Ginsburgh, chaque œuvre est rehaussée par une vision poétique, mis en musique à travers un choix de sonnets puisés chez Shakespeare, du Bellay, Nabokov, Neruda ou bien encore Borges. Ce travail intense de recherche mérite une grande attention. Il nous plonge dans l’univers « magique » de cet art si singulier, la poésie, et résonne magnifiquement à notre « âme ».

Tous nos remerciements à nos amis collectionneurs : Yannicke et Wilfried Cooreman ; Chris et Lieven Declerck ; Colette et Jean-Pierre Ghysels. Tous, ils sont engagés, calmes, sereins, dynamiques, attachants. Plein d’énergies positives, ils nous ont offert leurs joies, leurs émotions et les partagent avec nous. Nous saluons Victor, qui nous fait l’immense joie de nous retrouver pour la troisième fois. Enfin, nous sommes reconnaissants à Thomas Lerooy d’avoir été si bien à l’écoute de nos États d’âmes.

Myriam et Amaury de Solages
Les invités

Les collectionneurs

  • Yannicke et Wilfried Cooreman
  • Chris et Lieven Declerck
  • Colette et Jean-Pierre Ghysels
  • Myriam et Amaury de Solages


L'artiste

  • Thomas Lerooy      

 

Le point de vue littéraire

  • Victor Ginsburgh

 

 
Téléchargements pour la presse