Les Accrochages
Les autres accrochages

19 SEPTEMBRE - 15 DECEMBRE
Jeunes Collectionneurs est un Manifeste, une volonté de tordre le cou aux idées reçues.
Jeunes Collectionneurs, littéralement, nous fait du bien, et Maison Particulière est fière de pouvoir accueillir toutes ces jeunes pousses.

JC_1JC_2JC_3JC_4JC_5JC_6

Ils ont moins de quarante ans. Ils sont 7. Ils sont belges, luxembourgeois, français. Ils se prénomment Chiara et Steve, Pascaline, Bieke et Tanguy, Ronald, Joris. Ils ont l’art pour passion. Ils nous font découvrir les œuvres avec lesquelles ils vivent au quotidien. Ils ont choisi l’artiste de leur génération : Fabrice Samyn.

Associer ainsi l’adjectif Jeune au nom Collectionneur pourrait être un contresens. Cela n’en est pas un, les caractères propres à la jeunesse – vigueur, fraicheur, spontanéité, curiosité, capacité d’adaptation – sont des qualités intrinsèques au collectionneur. Être collectionneur est un état d’esprit.

Quel est celui qui anime nos invités ?
La spontanéité dans leurs choix, la fraîcheur de leurs regards, la curiosité vis à vis de leur époque, la force de leurs convictions.

Chiara et Steve Rosenblum, les ainés de ce groupe des 7, ont effectué leur sélection avec une immense liberté. A l’image de leur démarche, « sans ligne directrice, juste au coup de cœur », ils nous offrent à voir des œuvres engagées, dérangeantes, et humoristiques. Voici un couple on ne peut plus investi dans l’Art, puisqu’ils n’hésitent pas à ouvrir leur collection au public dans leur fascinant lieu à Paris « Rosenblum & Friends ».

Pascaline Smets, dont la collection à ses débuts s’agrandit de jour en jour au fil de ses voyages, nous montre aussi une grande ouverture d’esprit à travers la diversité de ses goûts et intérêts. Mieux se connaître tout en s’ouvrant sur l’extérieur, tel est le moteur de Pascaline, « L’Art a cette dualité surprenante et magique : un côté universel, accessible, dégagé en apparence de toute frontière géopolitique, culturelle, ou linguistique et un aspect intime, singulier qui engendre un langage personnel enivrant tout empreint d’humilité ».  

Bieke et Tanguy Van Quickenborne, collectionnent depuis 6 ans et font partie de ces collectionneurs pour qui aimer l’Art n’est pas uniquement acquérir, mais entretenir des relations proches avec les jeunes artistes qu’ils apprécient. Le moteur de leur passion demeure inchangé depuis le début, « constamment être à la recherche de jeunes artistes qui attendent d’être découverts ».

Ronald Rozenbaum, place au cœur de son amour pour l’art, l’artiste. Passionné de philosophie, il est habité par une grande érudition, et par un point de vue réfléchi mais libre sur l’art. Bien qu’il ne collectionne que depuis 3 ans, il avoue avec un recul déjà grand « collectionner est totalement inutile… Donc, totalement indispensable… ». Phrase à mettre en exergue pour tous les collectionneurs.

La démarche de Joris Beernaert, le benjamin du groupe, montre qu’être jeune et collectionneur signifie définir des priorités, être sélectif et choisir plutôt de tout jeunes artistes. Il a ainsi financé ses premiers achats  en art avec des jobs d’étudiants. Au delà de sa personnalité modeste, il avoue qu’il y a autant d’enrichissement personnel à vivre au quotidien avec des œuvres que « dans la recherche de talents et du contact avec les artistes, galeristes et collectionneurs ».

Si nous pouvions définir un point commun à tous ces Jeunes Collectionneurs, cela serait bien la modestie. Les œuvres d’art et les échanges avec les artistes sont bien loin devant la mise en avant d’un quelconque égo.

Un mot enfin au sujet de Fabrice Samyn, artiste invité choisi par ce groupe des 7. Ce n’est pas un choix anodin, il traduit l’une des préoccupations clefs de notre époque, le rôle de l’image. Rôle que Fabrice Samyn situe « aujourd’hui » tout en se référant inlassablement aux images qui nous façonnent depuis des siècles. Sa démarche s’inscrit « dans le débat sans âge de la limite entre l’idole et l’icône, la beauté profane et celle sacrée, ce qui suscite la fascination et ce qui mène à la contemplation libre ».

Fruit de nos interrogations constantes sur le fait de collectionner, cet accrochage est une joie. Il nous surprend, nous en sommes finalement les premiers spectateurs, et c’est bien de surprise dont il s’agit ici : être étonnés, ravis, déconcertés. Intention primordiale qui précède tout acte d’acquisition, le plaisir, précieux et vivace, que chacun d’entre nous éprouve devant une œuvre qui le touche.

Myriam et Amaury de Solages
Les invités

Les collectionneurs

  • Joris Beernaert
  • Chiara et Steve Rosenblum
  • Ronald Rozenbaum
  • Pascaline Smets
  • Bieke et Tanguy Clerinx-Van Quickenborne

L'artiste

  • Fabrice Samyn